//
vous lisez...
Redoc Paris-Est, Suivi réformes, représentation JC

Assises et conséquences législatives pour les jeunes chercheurs

PhotoAssisesAssembleeNationaleLes journées de clôture des Assises ont eu lieu fin novembre (voir notre article précédent), laissant la place à l’intégration des propositions de ces Assises au sein d’une nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche. Ce processus se décline également en plusieurs étapes de concertation.

La première était une audition publique, le 4 décembre 2012, par les parlementaires, à l’Assemblée Nationale, afin de leur présenter les propositions issues des Assises et leur suggérer des traductions législatives.

245 personnes étaient présentes lors de cette journée, autorisées à s’exprimer par des interventions de durée restreinte à 2 minutes. Les problématiques des jeunes chercheurs ont pu être portées à la fois par les membres d’associations de jeunes chercheurs adhérentes à la CJC (Confédération des Jeunes Chercheurs, 8 interventions, sur un total de 130 lors de la journée), mais aussi par des membres de la CNPR (Coordination Nationale des Précaires de la Recherche, 10 interventions).

AssisesRapportLe 17 décembre, le rapport sur les Assises a été remis au Président de la République. Parmi les 135 propositions, une douzaine (32, 33, 34, 35, 57, 66, 105, 109, 111, 113, 126, 129) concerne le doctorat et les jeunes chercheurs. Les jeunes chercheurs étrangers ne sont pas oubliés (propositions 50 et 51). La CJC a réagi par un communiqué de presse à propos des avancées favorables sur le doctorat (volonté de valorisation du doctorat, attractivité internationale, meilleur encadrement des doctorants), qui doivent encore se concrétiser dans le projet de loi. Des zones d’ombres persistent sur la précarité et sur la représentation des jeunes chercheurs dans les conseils.

La concertation continue depuis décembre avec les syndicats, les associations de jeunes chercheurs, et les organisations étudiantes, dans le cadre de la rédaction du projet de loi.

PhotoAssises20121204
Gilles Roussel, président de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Anne-Yvonne Le Dain, Jean-Yves Le Déaut et
Claude Bartolone, députés, et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche,
lors de l’audition publique du 4 décembre 2012 à l’Assemblée Nationale
Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :