//
vous lisez...
On aime, on partage

Le meilleur jeune physicien d’Europe reste sans bourse en Espagne

Ci-dessous, vous trouverez la traduction d’un article de El Pais sur un jeune physicien européen.

Le physicien Diego Martínez Santos

Le physicien Diego Martínez Santos

La Commission qui évalue les candidatures aux bourses du programme Ramón y Cajal, qui met en œuvre la répartition en Espagne des recherches de haut niveau, sous le contrôle de la Secrétaire d’Etat de la Recherche, n’a pas donné suite à la demande de Diego Martínez Santos alléguant son manque de « stature internationale ». Mais pratiquement au même moment, la Société Européenne de Physique (http://www.eps.org) accordait à ce scientifique galicien de 30 ans le prix du meilleur physicien du continent, un prix qui est donné tous les deux ans.  Martínez Santos, originaire de Foz (Lugo), a passé trois ans à l’Organisation européenne pour la Recherche nucléaire (CERN), à Genève, où il a réalisé le travail qui lui a valu la reconnaissance de la communauté scientifique européenne. Maintenant, il a un contrat de l’Institut de Physique des Particules de Hollande, plus connu sous le nom du Nikhef, et il vit entre Amsterdam et Genève.

Martínez Santos a étudié à la Faculté de Physique de l’Université de Santiago, où il a fait son doctorat avec une « thèse magnifique », souligne le doyen Carlos Pajares, délégué en Espagne du CERN. Son parcours lui a permis d’obtenir un contrat de trois ans dans l’institution dont le siège est à Genève, où ses travaux dans le Large Hadron Collider sur une particule connue comme le Méson B lui a servi à avoir la reconnaissance de la la Société Européenne de Physique. Après avoir fini son contrat en Suisse, il a commencé à travailler dans l’institut hollandais y a six mois qui l’a embauché pour trois ans.

Problème d’âge

Mais son intention était si possible de revenir à Santiago ou sinon, dans un autre endroit d’Espagne ou d’Italie, « dans un endroit où il fait moins froid qu’ici » a expliqué le scientifique au quotidien La Voz de Galicia. C’est pour ça qu’il avait choisi le programme Ramón y Cajal. Et la coïncidence a voulu que le même jour lui soient communiqué le rejet de sa demande en Espagne et sa reconnaissance comme meilleur jeune physicien d’Europe. « Le programme Ramón y Cajal est pour les moins de 35 ans et probablement, ceux qui s’approchent de cet âge ont été primés, pour qu’ils ne restent pas définitivement hors du système » explique le doyen Carlos Pajares. « Je suppose que, comme Diego est plus jeune, ils ont pensé qu’il aurait d’autres opportunités ». Le scientifique pourrait candidater l’année prochaine à la bourse qui lui permettrait de revenir, même s’il ne l’a pas encore décidé.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :