//
vous lisez...
Après-thèse, Enquêtes sur l'emploi des docteurs

Enquête Génération 2010, premiers résultats sur l’emploi des docteurs

Doctorat-Generation_2010_CereqTous les trois ans, le Céreq, Centre d’études et de recherches sur les qualifications, mène les enquêtes Génération : il interroge les jeunes sortis du système éducatif français trois ans auparavant, afin d’établir des statistiques sur leur devenir professionnel au niveau national. Les premiers résultats de l’enquête Génération 2010, rendus publics lors d’une conférence de presse début avril, montrent que le taux d’emploi des docteurs reste stable malgré la crise, dans un contexte d’augmentation généralisée du taux de chômage pour les autres diplômes.

Une légère amélioration malgré la crise

En préparation ou en complément de ses rapports détaillés, le Céreq publie des notes de synthèse : le Bref 319 permet de faire quelques premiers constats encourageants sur la situation d’emploi des docteurs, notamment en comparaison avec celle des autres diplômés.

Le taux de chômage à 3 ans a légèrement baissé, passant de 7% pour les docteurs 2004 à 6% en 2010 (taux similaire pour femmes et hommes), alors que le taux de chômage d’ensemble a augmenté de 8 points entre les deux générations 2004 et 2010. L’accès à l’emploi est plus rapide, puisque 85% des docteurs ont trouvé un emploi moins de trois mois après obtention de leur diplôme, contre 80% des docteurs 2004. 74% des docteurs étaient en emploi plus de 90% du temps dans la période 2010-2013, contre 67% des docteurs 2004 dans la période 2004-2007.

Le pessimisme affiché dans la revue des anciens élèves et diplômés de l’Ecole Polytechnique en avril à propos de l’emploi des docteurs (« les docteurs ont actuellement plus de difficultés à trouver un emploi que ceux qui postulent directement au niveau bac + 5« ) n’est donc plus d’actualité.

Un optimisme fragile

Mais ces constats positifs doivent être nuancés par quelques remarques. Tout d’abord, la part d’emploi précaires augmente, puisque 69% des docteurs 2010 en emploi avaient un emploi à durée déterminée en 2013, contre 73% des docteurs 2004 en 2007.

De plus, les principes mêmes des enquêtes Génération font que ces résultats ne sont pas tout à fait représentatifs du doctorat français. Ces statistiques incluent les doctorats d’exercice (médecine, chirurgie dentaire, pharmacie et médecine vétérinaire) qui n’ont rien à voir avec le doctorat de recherche reconnu à l’international comme PhD, et qui conduisent à des professions libérales qui tirent probablement à la hausse le taux d’emploi.

On peut en effet mesurer la différence entre ces résultats et ceux qui excluent les thèses d’exercice, dans le rapport annuel sur L’état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 2014, compilation d’indicateurs répartis en fiches thématiques. Pour la première fois, il reprend dans sa fiche 38 des données sur les débuts de carrière des docteurs, issues des précédentes enquêtes Génération du Céreq. Le tableau 38.01 en particulier donne un panorama plus précis de la situation des docteurs, qui permet de constater de grandes différences, sur les pourcentages comme sur les tendances d’évolution, en fonction de paramètres comme le statut pendant le doctorat ou le diplôme obtenu avant :

Doctorat-Generation_2010_Cereq-EESR_2014

Enfin, les enquêtes Génération du Céreq se focalisent sur les sortants français du système d’enseignement supérieur en formation initiale, et n’incluent donc pas les 40% d’étrangers qui obtiennent leur doctorat en France, ou les docteurs qui ont préparé leur thèse après plusieurs années de carrière dans un autre secteur que la recherche. C’est donc une proportion importante des devenirs de diplômés du doctorat français qui échappe à ce panorama statistique. Comme ils sont inclus dans les enquêtes locales réalisées par les observatoires de l’enseignement supérieur des diverses universités, seule une centralisation nationale de ces données locales, comme suggéré par Résosup, permettrait d’avoir un panorama plus complet.

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :