//
vous lisez...
Entre nous, La vie en doctorat

Checklist pour la soutenance de thèse

DoctoratCinema-CommeUnChef2Décembre, le mois des soutenances de thèse ! L’occasion pour Redoc de partager quelques conseils à propos des soutenances (d’Anna, Aurélien, Philippe et Sébastien, n’hésitez pas à proposer aussi les vôtres ici, et ne riez pas trop de cette liste car la plupart correspondent à des oublis vécus lors de soutenances) : pour penser à tout avant, pendant et après… Mais attention, cette liste n’est pas exhaustive ! Il s’agit d’un vrai rituel avec ses spécificités peut-être propres à votre discipline, à votre établissement : le mieux est toujours d’assister aux soutenances de ses collègues, et de lire quelques témoignages de soutenances sur le web (voir tout en bas de cette page).

Les préparatifs de soutenance

Pensez à annoncer votre soutenance ! C’est l’occasion de faire connaître vos travaux, par le résumé ou même le lien vers votre manuscrit. Ces annonces peuvent prendre une forme variée : en en parlant aux collègues à la pause café ou déjeuner, par mail à l’ensemble du laboratoire, la semaine d’avant ou même le jour-même pour inviter à la soutenance ou au pot, ou encore par une affiche rigolote dans le labo. Enfin, le jour-même, un fléchage pourra être utile pour indiquer la salle aux membres du jury ainsi qu’aux invités.

Il est utile de prévoir à l’avance plusieurs préparatifs pour la soutenance elle-même :

  • des bouteilles d’eau pour le jury… et pour soi-même ;
  • du papier et un stylo, ou en tous cas de quoi noter les mots clefs des questions posées par le jury ;
  • les craies ou feutres à tableau blanc en fonction de l’équipement de la salle, pour accompagner de formules ou croquis les réponses aux questions, ainsi qu’une brosse pour effacer ;
  • le paquet de mouchoirs pour gérer la vague d’émotion incontrôlable, ou la torture infligée par un méchant membre du jury ;
  • une montre ou horloge (vérifier les piles !) ;
  • des exemplaires de la thèse (ou éventuellement des livrets plus courts avec plan, résumé, introduction et conclusion, ou d’autres extraits, utile en particulier pour les thèses de 500 pages et plus) :
    • pour le jury, éventuellement corrigés, ou avec un erratum, selon les commentaires des rapporteurs, pour montrer qu’ils ont été pris en compte ;
    • à faire circuler dans la salle avec une belle page de remerciements ;
    • DoctoratCinema-OnConnaitLaChansonun pour soi, qui servira à réagir quand les membres du jury citent la figure 7b de la page 143, avec aussi des post-its sur chaque entête de chapitre, et aux pages signalées dans les rapports des rapporteurs, comme Agnès Jaoui dans le film On connaît la chanson ;
  • si vous utilisez un ordinateur :
    • testez le vidéo-projecteur la veille pour vous assurer que le vert turquoise s’affiche comme prévu ;
    • comme pour toute présentation vérifiez que les mises à jour ont été faites pour éviter d’être interrompu par un message Windows toutes les 5 minutes ;
    • des diapositives supplémentaires en plus du diaporama présenté, préparées éventuellement en fonction des retours des rapporteurs, afin d’appuyer les réponses à certaines questions du jury.

Les complices

Comme toujours dans la recherche, il est utile de s’entourer d’une équipe, particulièrement le jour de la soutenance. On pourra donc trouver quelques collègues ou membres de sa famille pour :

  • aider aux diverses vérifications mentionnées ci-dessus ;
  • préparer la salle de soutenance en déplaçant tables et chaises ;
  • gérer l’interrupteur au cas où il faudrait atténuer la lumière pendant la projection d’un diaporama, et la renforcer ensuite pour que le jury puisse lire ses notes ;
  • filmer ou enregistrer le son de la soutenance, ou la proclamation (pour cette dernière, penser au trépied pour pouvoir applaudir pendant qu’on filme !) ;
  • prendre une jolie photo du docteur fraîchement diplômé avec son jury ;
  • installer le pot de thèse pendant les questions ou la délibération, dont un chargé de la tâche cruciale de déboucher le champagne.

Pendant et après la soutenance

DoctoratCinema-CommeUnChefSi la salle a plusieurs entrées, arrangez-vous pour bloquer celles dont l’ouverture pourrait perturber la soutenance. Demandez à l’assistance (ou faites passer le message) d’éteindre les téléphones portables, pour éviter de devoir fusiller du regard celui qui a oublié, comme dans le film Comme un chef, et prévenez-les des diverses coutumes (par exemple ne pas applaudir avant la proclamation finale de l’attribution du titre de docteur).

N’oubliez pas de remercier le jury (et éventuellement l’assistance) au début, ainsi qu’après la proclamation. Il peut aussi être utile de préparer sa petite phrase d’invitation au pot de thèse qui suit, où vous pouvez enfin fêter votre doctorat… ou continuer les discussions sur des questions de recherche avec les membres du jury !

Vous voilà désormais prêts à mettre à jour vos cartes de visite et votre profil sur les réseaux professionnels pour signaler votre titre de docteur… sans oublier d’adhérer (gratuitement la première année après la soutenance) à l’Association Nationale des Docteurs !

Advertisements

Discussion

3 réflexions sur “Checklist pour la soutenance de thèse

  1. – Savoir comment fonctionnent les hauts parleurs pour pouvoir couper le son quand la sono se met à hurler Smells like teen spirit pendant une question (et que du coup le Président du Jury appuie sur tous les boutons allumant le rétroprojecteur…).
    Ce n’est pas une blague, je l’ai vécu pendant ma soutenance.

    Publié par Jonathan | 9 décembre 2014, 9 h 48 min
  2. Anticiper le fait que, dans certains amphis, les « tables » sont inclinées devant les membres du jury et donc les bouteilles d’eau glissent ! Un petit arrêtoir en carton est très efficace pour éviter ce genre de drame.

    Publié par Marion Candau | 10 décembre 2014, 14 h 26 min
  3. Merci pour cet article ! On pourrait penser aussi à deux autres éléments :
    – envoyer en même temps que l’invitation un plan indiquant le lieu de soutenance (un amphi n’est pas toujours facile à trouver dans une université) ;
    – envoyer un doodle (ou équivalent) aux invités (surtout extérieurs à l’unité), de manière à prévoir des quantités adaptées pour le pot.

    Publié par Clément | 26 septembre 2016, 9 h 08 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :