//
vous lisez...
Doctorat à Paris-Est

Retour sur les Doctorales de l’ASRDLF 2014, du 3 au 5 février 2014

ASRDLF-Logo L’ASRDLF (Association de Science Régionale de Langue Française) a été créée en 1961 par Walter Isard et François Perroux. Branche francophone de l’ERSA (European Regional Science Association) et de la RSAI (Regional Science Association International), elle compte aujourd’hui environ 250 membres dont 40 étrangers. Son objet concerne des thématiques variées intéressant aussi bien la recherche académique que la demande sociale : développement et forme des villes, finances locales, politiques de développement local et d’aménagement du territoire, rôle des services et des infrastructures de transport et de télécommunication, stratégie spatiale des entreprises, problèmes d’organisation territoriale, concurrence des territoires, rôle de l’innovation, morphologie de l’espace, devenir des espaces ruraux et urbains, questions de développement durable, ségrégation spatiale…

En parallèle du Colloque annuel de l’ASRDLF, l’Université Montesquieu de Bordeaux IV a organisé, chaque année depuis une vingtaine d’années, le SEDER (Séminaire Européen des Doctorants en Economie Régionale). Véritable lieu d’échanges entre apprentis chercheurs et chercheurs expérimentés, cet événement est devenu, au fil des années, une institution incontournable pour tout doctorant positionnant ses recherches dans le cadre de l’économie régionale.

ASRDLF-AfficheCette année, les Doctorales de l’ASRDLF 2014 ont remplacé le SEDER. S’inscrivant dans la continuité de ce dernier, cette nouvelle formule a néanmoins joué la carte de la nouveauté. Tout d’abord, cet événement ne sera pas géographiquement ancré : un roulement tous les deux ans, tant au niveau des institutions d’accueil que des acteurs impliqués dans son organisation a été décidé. Cette année comme l’année prochaine, l’Université Paris-Est, sur son Campus de la Cité Descartes de Marne-la-Vallée, prend en charge son organisation. De plus, cette nouvelle formule a fait le pari d’élargir son champ disciplinaire : alors que le SEDER était principalement réservé aux doctorants en économie régionale, les Doctorales de l’ASRDLF seront désormais ouvertes à l’ensemble des doctorants travaillant sur les thématiques de la ville et du territoire, et ce, indépendamment de leur ancrage disciplinaire. En cohérence avec cette nouvelle orientation, le Comité d’organisation des Doctorales de l’ASRDLF 2014 a joué la carte de la pluridisciplinarité en regroupant des laboratoires aussi variés que : ACP (Analyse Comparée des Pouvoirs), DEST (Dynamiques Economiques et Sociales des Transports), Lab’Urba, LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés), LEESU Equipe Génie Urbain (Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains), SPLOTT (Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports, et Travail) et LVMT (Laboratoire Ville Mobilité Transport). Ces laboratoires ont été soutenus dans leur organisation par les trois écoles doctorales CS (Cultures et Sociétés), OMI (Organisations, Marchés, Institutions), et VTT (Ville, Transports et Territoires).

Ce pari semble avoir été gagnant puisque la Cité Descartes de Marne-la-Vallée a accueilli, dans le cadre de cet événement, plus de 70 doctorants, aussi bien économistes que géographes, urbanistes, architectes, sociologues, politistes ou encore historiens, et plus de 40 chercheurs et enseignants-chercheurs.

ASRDLF-Photo1Après une séance plénière introduite par Hélène Jacquot-Guimbal (Directrice Générale de l’IFSTTAR), Damien Lamberton (Vice-Président Recherche de l’UPEM), Michel Dimou (Vice-Président de l’ASRDLF), André Torre (Vice-Président de l’ERSA), Marie Delaplace (Lab’Urba) et Abboud Hajjar (Doctorant au LEESU), une présentation, très appréciée des doctorants, sur « Les mots de l’aménagement » a été réalisée par Alain Bourdin (Lab’Urba). S’en est suivie une table ronde, également très appréciée des doctorants, sur « Les exigences de la thèse » animée par Claude Lacour (Université de Bordeaux IV), et dans laquelle ont été présentées les exigences propres aux principales disciplines représentées aux Doctorales de l’ASRDLF 2014. Cette table ronde a été un véritable lieu de débats avec des représentants et spécialistes des sections CNU (Conseil National des Universités) et CNRS : Alain Ayong-le-Kama (Economie), Sabine Barles (Aménagement de l’espace, urbanisme), Olivier Coutard (Espaces, territoires et sociétés), Loïc Vadelorge (Histoire et civilisations), et une présentation du prix Philippe Aydalot et plus généralement des Sciences régionales par Michel Dimou.

Chaque doctorant a ensuite présenté l’avancement de ses travaux de recherche, qui ont ensuite été discutés par les doctorants et les chercheurs et enseignants-chercheurs au sein de l’un des 24 ateliers thématiques. Ces échanges ont permis de nourrir leurs questions de recherche, d’affiner leurs hypothèses et de préciser leurs méthodologie et corpus théorique.

ASRDLF-Photo3Les deux soirées ont été marquées par des dîners organisés, d’abord entre doctorants et entre chercheurs et enseignants-chercheurs, puis entre l’ensemble des participants. Ces repas ont été de véritables lieux d’échanges informels, de décompression, et ont encouragé de nouvelles amitiés et de potentielles collaborations.

ASRDLF-Photo2La rencontre s’est terminée par une table ronde de synthèse, animée par Claude Lacour, et au sein de laquelle chaque doctorant du Comité d’organisation a présenté une analyse des objets discutés lors de cette première édition des Doctorales de l’ASRDLF, en insistant notamment sur les principales thématiques abordées et manquantes, en réalisant une analyse critique des hypothèses des doctorants, en s’intéressant également à la grande diversité des approches de l’espace, de la ville et du territoire présentées, en livrant une analyse critique des sujets des doctorants à proprement parler, et enfin de l’exercice de la thèse de façon plus générale.

Chaque participant présent s’est vu remettre un « Book » regroupant des informations pratiques sur l’événement et un récapitulatif des travaux de l’ensemble des doctorants. Ce document est disponible sur le site internet de l’ASRDLF.

Comme cela a été décidé par le Conseil d’Administration de l’ASRDLF, les Doctorales de l’ASRDLF 2015 auront lieu sur le Campus de la Cité Descartes de Marne-la-Vallée.

Plus d’informations sur : http://www.asrdlf.org/doctorales_ASRDLF.php

Le Comité d’organisation

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :